Érotique 1900, cartes postales anciennes
Gravures erotiques de la revolution francaise

C'est à partir de la Réforme et de la Contre-Réforme que date vraisemblablement la distinction occidentale entre ce qui serait "érotique" (par exemple le nu artistique) et ce qui serait pornographique, c'est-à-dire illicite et condamné à la clandestinité (même si ce ne sont pas les termes employés à l'époque classique). La contrainte exercée sur les mœurs fait donc à ce moment de la pornographie un exercice de liberté et de subversion.
Ce sera le cas notamment en France avec l'apparition d'une littérature libertine au xviiie siècle avec des auteurs aussi différents que Diderot (Les Bijoux indiscrets), Crébillon fils (Le sopha, Les Égarements du cœur et de l'esprit), Fougeret de Monbron (Margot la ravaudeuse) et bien d'autres auteurs aujourd'hui oubliés.
Pendant et après la révolution, les célèbres travaux du Marquis de Sade furent publiés. Ils ont souvent été accompagnés d’illustrations et ont constitué un support politique. Les œuvres du Marquis de Sade constituent l'aboutissement extrême et singulier de cette littérature dont il donne une version particulièrement noire et cruelle (le "sadisme" de l'auteur va jusqu'au meurtre d'hommes, de femmes et d'enfants). En Angleterre, Les Mémoires de Fanny Hill de John Cleland appartiennent à la même tradition "libertine".

<<  Page d'index 1 2 3 4  >>
Le sexe de l'antiquité à nos jours
REVOLT01 REVOLT02 REVOLT03 REVOLT04
REVOLT05 REVOLT06 REVOLT07 REVOLT08
REVOLT09 REVOLT10 REVOLT11 REVOLT12
REVOLT13 REVOLT14 REVOLT15 REVOLT16

Cliquez sur une image pour l'agrandir.
../ //-->
erotique1900.com © Copyright, tous droits résérvés