Érotique 1900, cartes postales anciennes
Gravures erotiques de la belle époque à  1950

Proches des préoccupations sociales de leur époque, les peintres réalistes privilégièrent les études de nus féminins sur le vif, dans des situations quotidiennes. Loin de l'idéalisation du néoclassicisme, ces œuvres crues furent considérées comme de la pornographie.
Les nus impressionnistes empruntèrent à l'école réaliste un goût pour le quotidien, en opérant toutefois un retour marqué à certaines scènes bucoliques, idéalisées. Un des initiateurs du mouvement fut Édouard Manet dont l'œuvre Olympia provoqua un tollé car il représentait une femme ordinaire, probablement une prostituée, nue mais ayant gardé son collier, un bracelet et ses mules aux pieds et accompagnée d'une domestique noire et d'un chaton noir. Le même peintre provoqua un scandale mémorable au Salon des Refusés en 1863 en présentant une toile désormais célèbre, le Déjeuner sur l'herbe, où une femme entièrement nue participe à un simple pique-nique dans la nature en compagnie d'hommes habillés.
Enfin, Gustave Courbet alla plus loin encore en montrant avec son tableau L'Origine du monde qu'une représentation très crue du corps humain, à la limite de la pornographie, peut être considérée comme de l'art (ce tableau ne fut montré qu'au cercle restreint de ses propriétaires successifs jusqu'à son exposition récente).

<<  Page d'index 1 2 3 4 5 6 7 8 9  >>
Le sexe de l'antiquité à nos jours
ANON01 ANON02 ANON03 ANON04
ANON05 ANON06 ANON07 ANON08
ANON09 ANON10 ANON11 ANON12
ANON13 ANON14 ANON15 ANON16

Cliquez sur une image pour l'agrandir.
../ //-->
erotique1900.com © Copyright, tous droits résérvés