Érotique 1900, cartes postales anciennes
Photographies erotiques de l'epoque de Jacques Daguerre

En 1839, Jacques Daguerre présenta le premier procédé de photographie à l’Académie des sciences française. À la différence des procédés photographiques précédents, ses daguerréotypes permettaient une qualité et des détails jusqu’alors jamais atteints, et ne se dégradaient pas avec le temps. La nouvelle technologie ne passa pas inaperçue des artistes désireux de dépeindre d’une manière nouvelle le corps féminin.
Les daguerréotypes n’étaient cependant pas dénués d’inconvénients. Le principal problème résidait dans le fait que chaque image était un original, et que tout le processus n’utilisait pas encore de négatifs. En outre, les premiers daguerréotypes demandaient des temps de pose de l’ordre de trois à quinze minutes, les rendant impraticables pour la photographie de scènes. À la différence de l’art pictural d’antan, l’action était impossible à montrer. Les poses demandées aux modèles devaient être tenues pendant une longue période. C’est pour cette raison que l’image pornographique standard n’incluait pas plusieurs personnes dans des scènes sexuelles, mais se résumait à la photographie de femmes seules exposant leurs parties génitales.

<<  Page d'index 1 2  >>
Le sexe de l'antiquité à nos jours
DAGUER01 DAGUER02 DAGUER03 DAGUER04
DAGUER05 DAGUER06 DAGUER07 DAGUER08
DAGUER09 DAGUER10 DAGUER11 DAGUER12
DAGUER13 DAGUER14 DAGUER15 DAGUER16

Cliquez sur une image pour l'agrandir.
../ //-->
erotique1900.com © Copyright, tous droits résérvés